Pourquoi la protection solaire est importante : les effets à court et à long terme des rayons UV

À court terme, les rayons UV peuvent avoir un certain nombre d’effets négatifs sur la peau. Un coup de soleil est déclenché par le fait que les rayons du soleil rompent des liaisons chimiques dans notre ADN, ce qui peut entraîner des ruptures de brins. Lorsque la cellule enregistre des dommages à l’ADN, cela peut entraîner une « apoptose » ; la cellule s’autodétruit. Cela entraîne un processus inflammatoire dans la peau : les vaisseaux sanguins se dilatent et font rougir la peau. Ils deviennent également « perméables », ce qui peut entraîner l’infiltration de liquide dans la peau et la formation de gonflements et de cloques. Les nerfs sont sensibilisés par les médiateurs de l’inflammation, raison pour laquelle les zones de peau touchées sont sensibles et peuvent être douloureuses. Les coups de soleil sont classés comme des brûlures au premier degré et sont principalement provoqués par les rayons UVB.

Mais les coups de soleil ne sont pas seulement désagréables : cinq coups de soleil vésiculaires avant l’âge de 20 ans peuvent augmenter le risque de mélanome (cancer de la peau) de 80 %.

Heureusement, une protection solaire adéquate peut réduire considérablement le risque de coup de soleil et de cancer de la peau ultérieur pour vous et votre famille.

Les crèmes solaires contiennent des filtres qui absorbent l’énergie des rayons UV. Ils sont ainsi empêchés de pénétrer dans la peau, où ils pourraient causer des dommages. Veillez à ce que votre crème solaire contienne une protection UVB élevée ou très élevée (voir FPS).

Outre les coups de soleil bien connus, le soleil est impliqué dans de nombreuses pathologies ou symptômes cutanés :

Allergie au soleil

Dans le cas d’une allergie solaire, les rayons UV peuvent provoquer une rougeur de la peau et l’apparition de petits boutons rouges qui démangent sur la poitrine, les bras et les jambes. La forme la plus courante est connue sous le nom de photodermatose polymorphe. On suppose qu’en cas d’allergie solaire, les rayons UV modifient la composition chimique d’une substance cutanée. Cela provoque une réaction inflammatoire, à l’origine des rougeurs et des démangeaisons.

Pour prévenir l’allergie solaire, vous devez utiliser une protection solaire sûre, testée sur des types de peau très sensibles. Veillez à ce que la protection UVA-UVB soit très élevée, jusqu’aux UVA à ondes longues, car les rayons UVA jouent un rôle particulièrement important dans les allergies solaires. Si vous êtes sujet à des éruptions rouges qui vous démangent après une exposition au soleil, il est recommandé de toujours utiliser un écran solaire. Appliquez-en quotidiennement sur le visage et les parties du corps exposées au soleil. Habillez-vous également de manière appropriée en portant un chapeau, des lunettes de soleil et des vêtements adaptés, et restez à l’ombre si possible.

Troubles de la pigmentation

L’exposition au soleil est l’une des principales causes de différents types de pigmentation irrégulière de la peau (couleur de la peau) – entre autres les taches sombres, le mélasma (masque de grossesse) ou le vitiligo.

D’où viennent les taches sombres sur ma peau ?

Les rayons UVB stimulent la production de certaines cellules. Ces cellules, appelées mélanocytes, produisent des pigments de mélanine brun foncé qui protègent naturellement la peau du soleil. En cas de trouble de la pigmentation, la production de mélanine devient irrégulière et tachetée, ce qui entraîne l’apparition de zones de différentes couleurs claires/foncées sur la peau.

Si vous avez une pigmentation irrégulière de la peau, vous devriez opter pour une protection solaire avec une protection à large spectre élevée contre les rayons UVA et UVB. La protection est d’autant plus efficace si elle contient des antioxydants tels que la baicaline, la vitamine E et l’eau thermale.

Acné : le soleil est un faux ami

De nombreuses personnes pensent que le soleil atténue la peau grasse et unifie le teint. Mais ce n’est vrai qu’à court terme, c’est-à-dire dans les premiers jours qui suivent. Il est vrai que le soleil fait paraître la peau plus sèche. Mais peu après, la peau produit d’autant plus de sébum pour lutter contre la sécheresse cutanée. En outre, le soleil épaissit la couche supérieure de la peau. Cela facilite l’obstruction des pores et la présence de bactéries sur la peau. C’est ce qu’on appelle l’effet rebond, qui explique pourquoi le soleil est un faux ami pour les personnes souffrant d’acné.

Dans les climats plus ensoleillés, utilisez donc un produit de soin pour peau à tendance acnéique avec un facteur de protection solaire (SPF) intégré, comme Filorga, SVR Tunisie. Une protection solaire quotidienne pour le visage et le corps (ne pas oublier le dos !) est indispensable si vous voulez éviter l’effet rebond.

Comments are closed.