Inondations : début des opérations de nettoyage dans le Sud-Ouest, la décrue est déjà en cours.

Dans les départements des Pyrénées-Atlantiques et des Landes, où d’importantes inondations ont eu lieu vendredi, les premières actions de nettoyage ont débuté samedi après-midi, et les rivières en crue ont commencé à se résorber.

Deux régions de France ont été placées en alerte rouge vendredi soir car les gaves – ces torrents pyrénéens – et les rivières comme la Nive à Bayonne sont sortis de leur lit. Samedi matin, ils sont repassés à l’orange.

Eddie Bouttera, secrétaire général de la préfecture des Pyrénées-Atlantiques, a déclaré à l’AFP qu’il s’agissait « d’une certaine accalmie météorologique ».

« Le pire des inondations est derrière nous », estime le maire. La Nive à Bayonne a perdu 1m, ce qui est important », remarque l’homme.

Avant d’appeler les habitants à la vigilance, il note que « ni la police, ni les pompiers, ni la gendarmerie » ne sont intervenus la nuit précédente.

A 17h00 samedi, le niveau d’eau de la Nive était monté à 4,50 mètres, l’utilisation des terrasses et des véhicules sur les berges était donc toujours interdite.

Les commerçants ont utilisé des raclettes ou des nettoyeurs à haute pression pour enlever l’eau des trottoirs près de la rivière.

À ce moment-là, le courant trouble de la rivière était encore fort et agité en raison de la présence d’un autre véhicule de travail de la municipalité qui déchargeait de la boue dans l’eau.

Les habitants de Peyrehorade, Oeyregave, Hastingues et Orthevielle ont été touchés par les inondations et catastrophes causées par les fortes pluies et la fonte des neiges dans les montagnes de la région, selon la préfecture.

15 centimètres en 12 heures ».

Le maire Didier Sakellarides affirme que la reprise est « extrêmement lente » à Peyrehorade, la ville française où la crue de 4,50 mètres de vendredi soir a submergé plusieurs maisons au niveau inférieur.

En général, on perd au moins un mètre d’eau en 12 heures, or ici nous n’avons perdu que 15 centimètres. » Quant à savoir si c’est peu, le maire Lee a conseillé aux habitants de ne pas s’approcher de leurs maisons pendant « les prochaines heures ».

Environ 450 personnes ont été touchées par la tempête, qui a affecté 211 maisons. La Croix-Rouge a hébergé pour la nuit un groupe de dix personnes dans l’Ehpad de Peyrehorade.

A ce jour, « 8 pompes sont en action », a indiqué la préfecture pour marquer le début des opérations de nettoyage. Découvrez l’entreprise de Debarras lyon.

Gérald Darmanin, ministre français de l’Intérieur, s’est rendu à Bayonne, en France, le 11 décembre 2021, pour évaluer les dégâts causés par les inondations.

Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur de la France, a exprimé sa gratitude aux « services d’urgence et aux agents du service public qui ont permis de sauver des vies » lors d’une visite dans les deux quartiers impactés.

L’état de catastrophe naturelle devrait être déclaré ce jeudi, selon un communiqué du ministère. En utilisant le pouvoir de l’État, nous pouvons persuader les assureurs de mieux couvrir les collectivités locales et les entreprises, en particulier les petites entreprises. » Il faut généralement deux mois pour qu’une catastrophe naturelle soit déclarée. Le ministre à Bayonne m’a promis que ce serait quatre jours à partir de lundi là-bas.

Ensuite, il s’est rendu dans les Landes, où « plus de 400 pompiers ont été mobilisés pour plus de 400 interventions » et où « 61 communes ont été sinistrées. »

Selon le ministre, les Pyrénées-Atlantiques étaient toujours coupées de 20 autoroutes en fin de journée.

Les responsables de la préfecture ont indiqué que même si « la décrue est molle, que l’Adour et l’Echez sont toujours sous surveillance, il y a des signes d’amélioration » dans les Hautes-Pyrénées voisines.

Après le déblaiement des trois coulées de boue qui ont bloqué la route d’entrée du village, la circulation n’est pas encore rétablie à Cauterets, mais elle devrait reprendre demain après la fin des travaux de nettoyage.

Comments are closed.