Il n’y a pas de sots métiers, il n’y a que de sottes gens

« Il n’y a pas de sots métiers, il n’y a que de sottes gens ».

On a souvent tendance à juger les gens sur la base des métiers qu’ils exercent. On se dit parfois qu’il n’y a rien de pire que de faire un métier que l’on veut nous faire croire dévalorisant.

Les métiers physiques ou industriels sont souvent présentés comme dévalorisants et peu valorisants.

Mais ce n’est pas parce que ces métiers-là sont physiquement pénibles qu’ils sont dévalorisants.

1. D’où vient l’expression « sot métier »

Cette expression est attestée depuis le milieu du XIXe siècle dans le Livre des proverbes de Leroux de Lincy.

Né au 19e siècle, Antoine Le Roux de Lincy était un écrivain et philologue français. Il a publié de nombreux ouvrages sur des métiers et exercices d’autrefois. C’est son livre, Le Livre des proverbes, qui a donné l’expression “sot métier”.

L’adjectif « sot » vient d’ailleurs de l’ancien français « sot » qui signifie « stupide ». L’origine du mot sot vient du latin « sōtus » qui signifie enfant.

Ainsi, un sot est un petit enfant qui ne sait pas grand-chose.

Au Moyen-Âge, on disait que les enfants étaient sots, car ils ne savaient pas beaucoup de choses. En effet, au Moyen-Âge, il était rare d’apprendre à lire. Il y avait alors trois états : les nobles, les paysans et les bourgeois.

Les nobles étaient formés aux lettres, mais les bourgeois et les paysans ne l’étaient pas.

L’expression « sot métier » a donc pour sens de « mauvais métier ».

2. Qu’est-ce qu’un sot métier ?

Un « sot métier » est un métier que certains considèrent comme stupide ou dévalorisant, voire même sous-payé.

A vrai dire cela n’existe pas.

Pourquoi ? Parce que les gens qui exercent ces métiers sont souvent considérés comme de véritables héros dans notre société.

Ce sont des métiers qui demandent beaucoup d’efforts et d’abnégation, et les gens qui y travaillent sont souvent très courageux. Il faut être très courageux pour aller construire des routes dans des régions difficiles, très courageux pour aller distribuer des médicaments dans des zones reculées…

Tous les héros n’ont pas de capes.

Les personnes qui voudront vous persuader du contraire sont convaincues que les métiers dissimulent ce que j’appelle une « pénibilité hiérarchique des métiers » allant du plus simple au plus pénible.

« Les héros n’existent pas, c’est nous, et nous sommes tous des héros », comme le disait le poète anglais Alfred Tennyson.

En effet, tout le monde est capable de faire des choses extraordinaires et courageuses. Chaque jour, nous faisons ce que nous avons à faire sans rechigner, sans penser à nous-mêmes.

3. Le salaire est-il important dans l’histoire ?

Non, pas du tout.

Lorsque vous avez un bon métier, vous êtes toujours à l’aise avec ce que vous faites.

C’est vous et vous-même qui déterminez la valeur de votre métier, sûrement pas les autres.

Le salaire ne détermine pas le niveau de valeur de votre métier. Sinon du côté de l’Élysée beaucoup serait au chômage.

C’est des autres que vient cette dévalorisation, pas de votre métier.

C’est des autres qui ne savent pas apprécier ce que vous faites réellement, et qui pensent que ce n’est pas un bon métier.

Vous avez un métier, vous êtes salarié, vous faites un travail important, vous en êtes fier, personne n’a le droit de vous dire quelque chose.

Votre métier est peut-être pénible physiquement, mais il est précieux pour la société.

Votre salaire est peut-être inférieur à celui de votre patron, mais votre métier autant utile et prestigieux.

Conclusion : L’expression « Il n’y a pas de sots métiers, que de sottes gens » signifie « Il n’y a pas de métier stupide ou dévalorisant, que des gens stupides et dévalorisants ». Pour finir, nous vous conseillons également la lecture de l’excellent article du magazine Business Review qui se nomme : Il n’y a pas de sot métier.

Comments are closed.