Comment ça marche la voiture électrique ?

56

Alors que les voitures traditionnelles sont mues par des moteurs à essence ou diesel, une voiture électrique est propulsée par une batterie logée dans le véhicule lui-même.

Comme un véhicule électrique n’a pas de piston pour faire tourner les roues, il n’est pas nécessaire d’utiliser une boîte de vitesses pour l’entraîner. L’augmentation de la vitesse du véhicule entraîne une dégradation plus rapide de la capacité de la batterie. Afin d’estimer la puissance restante d’une roue, des calculs doivent être effectués, et ces calculs sont très compliqués.

Le fonctionnement d’une voiture hybrid ou électrique

À première vue, l’aspect d’une voiture électrique ne semble pas différent de l’extérieur de toute autre automobile conventionnelle.

Il est peu probable que l’on trouve des modifications jusqu’à ce que l’on vérifie minutieusement la zone sous le capot et sous le plancher.

Lorsque les moteurs à combustion interne sont en action, la chaleur est générée comme sous-produit, plutôt que l’électricité, et cette chaleur est utilisée pour alimenter le moteur lorsqu’il n’est pas utilisé.

Notre recherche consistera à surveiller la quantité d’énergie qui est transmise du réseau public aux moteurs des véhicules électriques afin de mieux connaître leur fonctionnement et leurs performances pour les améliorer.

Recharge électrique

Il est possible de faire plusieurs choix en fonction de la méthode de charge utilisée.

Il incombe à l’ordinateur de bord d’effectuer une série de contrôles sur le véhicule afin de s’assurer qu’il est sécurisé. Outre l’établissement d’une connexion électrique, un courant alternatif (CA) est produit et circule dans le réseau de distribution et le long du câble qui relie la voiture.

La batterie de la voiture

Le courant qui circule dans une batterie est réparti uniformément entre toutes ses cellules sur toute sa longueur.

La structure de base de ces structures est composée de petites cellules ou poches qui sont reliées entre elles. Si vous parlez de batteries, la capacité de stockage de l’énergie est mesurée en kilowattheures, exactement comme lorsqu’on parle d’essence (kWh).

Les kilowatts sont utilisés pour quantifier la quantité d’énergie utilisée dans un système lorsqu’on contrôle le flux d’énergie électrique dans un système (kW).

On peut distinguer deux types de capacités que l’on peut découvrir dans les données d’un fabricant : les capacités utilisables et les capacités hypothétiques. Selon cette définition, la capacité utilisable correspond à la quantité totale d’énergie qu’une voiture électrique est capable de consommer dans un certain laps de temps. Une inadéquation entre la capacité utilisable et la capacité nominale peut entraîner une prolongation de la durée de vie d’une batterie.

Une batterie de 50 kWh ayant une capacité de 10 kW aura besoin d’environ 5 heures pour être entièrement rechargée en utilisant 10 kW d’énergie. Pour éviter les crachotements, il faut diminuer le débit d’eau provenant du robinet.

Un moteur électrique ou plusieurs moteurs électriques sont alimentés par du courant qui a été stocké dans une ou plusieurs batteries. Le rotor du moteur est entraîné par les champs magnétiques produits par le stator du moteur, qui génère les champs magnétiques.

Il est courant d’utiliser un réducteur à rapport fixe afin d’augmenter la vitesse de rotation d’un moteur.

recharge électrique des voitures hybrides
Recharge électrique des voitures hybrides

Les avantages de la voiture électrique

L’utilisation de l’électricité pour alimenter les automobiles présente des avantages considérables par rapport à l’utilisation de l’essence pour alimenter les automobiles. A la fois en termes d’impact environnemental et d’impact économique, et elle devient de plus en plus populaire.

Par rapport à un véhicule mécanique, la voiture électrique a une empreinte carbone beaucoup plus faible. En outre, l’utilisation de véhicules électriques entraîne une réduction de la quantité d’essence utilisée. Ils dépassent leurs prédécesseurs en termes de performances lorsqu’il s’agit de véhicules à émissions nulles ou faibles, ainsi que d’autres voitures respectueuses de l’environnement.

Les automobiles électriques et hybrides d’aujourd’hui sont entièrement alimentées par des batteries ou d’autres formes d’énergie électrique, plutôt que par de l’essence ou du carburant diesel.

Elles nécessitent plus d’entretien que les automobiles qui fonctionnent en essence ou diesel, car elles sont équipées d’un système électronique sophistiqué. Un véhicule hybride est toujours plus économe en carburant qu’un véhicule électrique, et dans de nombreux cas, avec une marge importante.

La majorité des concessionnaires de voitures neuves et d’occasion s’accordent à dire que les voitures électriques sont plus rentables, moins polluantes et plus agréables à conduire que les véhicules à essence dans presque tous les aspects de leurs activités.

Inconvénients des véhicules électriques

Les dommages environnementaux causés par ses batteries

Elle a des implications majeures pour l’environnement ainsi que pour la société dans son ensemble. Les piles au lithium sont utilisées dans les technologies de l’information et les systèmes électriques des automobiles. Cette technique permet de mettre en évidence un métal distinctif.

Le lithium est exploité dans toute l’Amérique du Sud et centrale (or blanc). Sa production, très gourmande en eau, a un impact négatif sur les écosystèmes et les populations des zones arides.

Malgré les progrès réalisés dans l’efficacité des batteries, ces problèmes persistent. De 2009 à 2016, elles ont été multipliées par 3,5, passant de 100 Wh/litre à 350 Wh/litre, soit une amélioration de l’efficacité de 3,5 fois. Le coût de leurs produits a augmenté. La durée que l’on peut tirer d’une charge semble augmenter ces dernières années.

Les performances des batteries se dégradent avec le temps en raison de la présence d’oxygène dans la batterie. Bien qu’elles ne soient plus fonctionnelles dans les automobiles, elles peuvent encore être utilisées comme stockage stationnaire à condition de n’utiliser que 75-80% de la capacité disponible.

L’élimination des batteries pose un certain nombre de difficultés. Le recyclage des batteries est de plus en plus efficace. L’écrasante majorité des composants des batteries sont recyclables, y compris la batterie elle-même.

La question de la recharge présente un problème gênant

Jusqu’à récemment, les propriétaires de véhicules électriques estimaient que l’autonomie du véhicule était un inconvénient important.

Cet aspect, en revanche, est en train d’évoluer. Par rapport aux générations précédentes, les modèles actuels ont une autonomie de 300, voire 600 kilomètres sur une seule charge, comme le montre le tableau ci-dessous.

En cas de conduite intensive ou d’utilisation de la chaleur ou de la climatisation, cette autonomie est considérablement réduite.

Toute personne qui souhaite sérieusement réussir dans la vie doit également faire preuve de patience pour atteindre ses objectifs.

Pour obtenir une plus grande autonomie, il faut utiliser des batteries plus grandes (jusqu’à 100 kWh), ce qui augmente le poids et nuit à l’environnement, tout en augmentant le risque d’incendie. En outre, cela nécessite un temps de charge plus important.

Dans la plupart des cas, une autonomie de 200 kilomètres est plus que suffisante pour les besoins de la grande majorité de la population.

Les temps de charge posent problème, notamment pour les longs trajets où un réseau fiable de chargeurs rapides n’a pas encore été mis en place, comme c’est le cas pour de nombreux véhicules électriques.

Comments are closed.