Ce que vous devez savoir sur la fiche sanitaire Maroc

Le couvre-feu a été supprimé au Maroc depuis mars 2020, car l’état de santé du pays continue de s’améliorer. Même si vous avez une carte de santé, vous ne pouvez pas entrer dans la plupart des lieux publics sans elle. Profitez du soleil de l’hiver marocain dans ces conditions idéales.

Les ressortissants français qui veulent se rendre au Maroc ont-ils besoin d’un visa ?

Pour que les ressortissants français qui n’ont pas été vaccinés puissent se rendre au Maroc, ils doivent avoir une raison très impérieuse de le faire. Dans le cas où un voyageur français est non vacciné ou partiellement vacciné, les autorités marocaines ont besoin qu’il signe une déclaration sur l’honneur selon laquelle il observerait une quarantaine de 10 jours dans l’un des hôtels spécifiés. Un test PCR datant de moins de 48 heures et un formulaire sanitaire sont nécessaires pour tous les voyageurs français, qu’ils soient vaccinés ou non, pour entrer dans le royaume chérifien. Il a récemment été révélé que les enfants de moins de 12 ans peuvent désormais voyager au Maroc sans test PCR négatif ni certificat de vaccination de l’Office national des aéroports (ONDA). A leur arrivée, ils seront soumis à un rapide dépistage antigénique.

Voyage, couvre-feu… Qui fait respecter les règles dans le pays ?

Le 9 novembre, le couvre-feu qui était en vigueur depuis le début de l’épidémie a été levé. Tous les lieux fermés, y compris les hôtels, cafés, restaurants, théâtres, salles de sport et hammams, doivent être munis d’un certificat de vaccination.

Auparavant, les déplacements interurbains nécessitaient un certificat de vaccination ou une autorisation administrative de voyage, mais ils sont aujourd’hui totalement gratuits.

Avant l’introduction de cet assouplissement, les experts touristiques se plaignaient d’un manque d’exposition. « Globalement, la confiance revient, affirme le président du CNT, Hamid Bentahar, même si la situation reste grave à très court terme. » De nouvelles compagnies aériennes se montrent intéressées à desservir le Maroc. C’est une excellente nouvelle, indique le rapport.

L’hiver au Maroc est une période idéale pour visiter les musées et les sites historiques du pays.

Il est possible de découvrir les plages, les monuments, les musées et les parcs de la ville sans la foule habituelle. Même si les riads n’ont pas encore retrouvé leur pleine activité, les horaires se remplissent et la médina reprend des couleurs avec l’effervescence retrouvée de la place Jemaa El Fna. Avec l’assouplissement des principales restrictions, notamment pour la vie nocturne, l’optimisme est de mise pour une amélioration de l’hiver et au-delà. Fabrice Castellorizios, directeur général de l’hôtel cinq étoiles Radisson Blu, affirme qu' »il y a toute une catégorie de consommateurs qui apprécient Marrakech pour l’élément festif de la nuit et qui ne reviendraient que lorsqu’il n’y a pas de couvre-feu ».

Comments are closed.